¤ Forum de soutien, l'Officieux | Ségolène Royal 2007 ¤


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 09 Octobre 2006 : Réussir la mutation énergétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Webmaster
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 370
Age : 27
Localisation : Val d'oise
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: 09 Octobre 2006 : Réussir la mutation énergétique   Jeu 12 Oct - 8:59

Il faut sortir des demi-mesures pour réussir la mutation énergétique

Une fois l'histoire écrite, il arrive que ceux d'après s'étonnent de l'inconscience de ceux d'avant : comment ont-ils pu ne pas comprendre, ne pas agir à temps ? Pour le pétrole, nous n'aurons pas l'excuse de l'ignorance : nous savons. Les réserves s'épuisent. Avec la rareté vient la cherté. La concurrence pour la maîtrise des approvisionnements, avivée par l'appétit des pays émergents, devient un enjeu géostratégique qui rend possibles des guerres de l'énergie dévastatrices. Les émissions de gaz à effet de serre menacent directement la survie de l'humanité. Raréfaction de la ressource, indépendance énergétique, catastrophes climatiques, sanitaires et sociales, sécurité du monde : la préparation de l'après-pétrole est une urgence politique.

Pour sortir de la civilisation du pétrole, il faut un changement de paradigme qui fasse de l'excellence environnementale et de la justice énergétique des principes réorganisateurs de l'action publique. Question de courage et de volonté politiques. Or les demi-mesures du « pacte pour l'environnement » annoncé par le gouvernement ne permettent pas de véritable réduction de la consommation pétrolière. Rien sur le ferroviaire et le ferroutage. Pas de fiscalité écologique incitative. Aucune mise à contribution des entreprises pétrolières. Trop d'oublis, d'incohérences et de conservatisme pour engager réellement la France dans un nouveau scénario énergétique. « Les petits moyens, disait Stuart Mill, ne produisent même pas de petits effets, ils ne produisent aucun effet ».

D'autres pays, pourtant, agissent efficacement. La Suède a pris le temps d'un diagnostic partagé associant des industriels, des chercheurs, des fonctionnaires, des citoyens. Elle a fait le choix de la transparence démocratique, du débat public et du volontarisme politique. En 2020, elle sera totalement libérée du pétrole et les énergies renouvelables représentent déjà 35 % de sa consommation nationale. La Suède est l'un des deux pays européens en passe d'atteindre les réductions d'émissions de CO2 fixées par le protocole de Kyoto. La France pourrait en faire autant à condition de le vouloir.

En Poitou-Charentes, nous avons décidé de respecter les objectifs de Kyoto en réduisant nos émissions de CO2 de 800.000 tonnes d'ici à 2010. Nous n'abordons pas l'après-pétrole comme une contrainte, mais comme une chance d'innovation. Nous faisons de l'excellence environnementale une préoccupation transversale qui irrigue toutes nos politiques sectorielles et à laquelle nous consacrons plus du tiers du budget régional. Nous activons conjointement toutes les touches d'un clavier où les consommations évitées sont aussi importantes que la diversification des énergies renouvelables. Nous privilégions une démarche participative qui favorise la mobilisation de tous les acteurs, publics et privés. Dans les transports (44 % des émissions régionales de gaz à effet de serre), nous donnons la priorité au ferroviaire, à la modernisation des infrastructures et du parc, au développement d'une offre accessible à tous qui comprend, un jour par mois, le TER à 1 euro. La fréquentation des trains régionaux a augmenté de 28 % en deux ans et nous venons de signer avec la SNCF un protocole pour l'expérimentation d'un agrocarburant. Dans l'habitat, nous aidons financièrement la réduction des consommations et l'utilisation des énergies renouvelables, des chaudières à bois aux équipements solaires, des générateurs photovoltaïques aux constructions en bois économes en énergie. Dans les lycées, toutes les opérations de maintenance et de réhabilitation intègrent ces objectifs et favorisent le recours à la biomasse, à l'énergie solaire ou éolienne, aux huiles végétales en remplacement du fuel. Nous construisons un lycée « zéro énergie fossile » et nous implantons sur le site de l'université de Poitiers un bâtiment énergétiquement autonome.

Dans cette mobilisation générale à l'échelle régionale, tout se tient. C'est pourquoi nous agissons également pour que l'excellence environnementale soit intégrée à la formation initiale et continue, devienne une dimension de notre développement économique et de la compétitivité de nos entreprises, contribue à la création d'emplois d'avenir. Nous soutenons financièrement la recherche et l'innovation, l'essor des écoproduits et des écoprocédés, la production et la consommation d'agrocarburants et d'agrocombustibles. Nous faisons de la commande publique un outil de ce combat énergétique global.

La France pourrait, si son gouvernement s'y engageait sans réserve, accélérer son passage à l'après-pétrole. Exemplaire chez elle, elle serait plus crédible hors de ses frontières. Elle pourrait pousser l'Europe à faire de la question énergétique l'un des moteurs de sa relance politique et de ses retrouvailles avec les citoyens. Et bâtir avec les pays du Sud un codéveloppement qui tire le meilleur parti des énergies non fossiles dont ils disposent en abondance.

Dans le domaine de l'énergie, le laisser-faire, laisser-aller marche encore moins qu'ailleurs. Soupçonnée d'impuissance face aux désordres du monde, l'action politique doit prouver sa capacité à conduire, dans l'intérêt de tous et en y associant les Français, une mutation énergétique réussie. Pour dépasser les égoïsmes et les intérêts antagoniques qui retardent notre émancipation de la contrainte pétrolière, il faut clarifier les choix, faire appel à l'intelligence collective de nos concitoyens et, une fois le cap fixé, assumer, au sommet de l'Etat, un pilotage ferme. C'est cela aussi l'enjeu de 2007.




Sources : http://www.lesechos.fr/info/analyses/4481758.htm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.segoleneroyal2007.new.fr
 
09 Octobre 2006 : Réussir la mutation énergétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la douche énergétique
» Fuite énergétique
» Cristallisation énergétique
» Douche énergétique
» Pierres et énergétique chinoise : Partie 4 : Elément Bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ Forum de soutien, l'Officieux | Ségolène Royal 2007 ¤ :: Actualité de Ségolène Royal : 2006 :: Revue de presse de Ségolène Royal-
Sauter vers: