¤ Forum de soutien, l'Officieux | Ségolène Royal 2007 ¤


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 11 Octobre 2006 : Ségolène Royal sa vision de l'Europe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Webmaster
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 370
Age : 27
Localisation : Val d'oise
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: 11 Octobre 2006 : Ségolène Royal sa vision de l'Europe   Mer 11 Oct - 22:23

Ségolène Royal lève un coin de voile sur sa vision de l'Europe

Démocratie participative, ordre juste, politique par la preuve : Ségolène Royal a expliqué mercredi qu'elle administrerait à l'Europe les mêmes remèdes qu'à la France si elle accédait à l'Elysée au printemps prochain.

La conférence de presse de la présidentiable socialiste consacrée aux questions européennes a donné lieu à l'exposé d'une série de grands principes et de mesures parfois défendues par la France depuis des années.

La présidente de la région Poitou-Charentes s'est à nouveau prononcée contre l'adoption d'un "mini-traité" institutionnel européen, une solution défendue par Nicolas Sarkozy, candidat probable de l'UMP à la présidentielle.

Après le rejet de la Constitution européenne par les Français et les Néerlandais en 2005, "je pense que cette idée ne passe pas auprès de nos concitoyens et que cela ne règle rien", a estimé la favorite des sondages.

Il faut que les Français "quel que soit leur vote du 29 mai 2005 retrouvent cette envie d'Europe", a-t-elle dit sous le regard de ses porte-parole, Gilles Savary, député européen ayant défendu le "oui", et Arnaud Montebourg, partisan du "non".

"Réconciliation et préparation de l'avenir" doivent conduire les socialistes français afin de ne "pas laisser l'idée européenne aux libéraux".

"Je mesure à quel point la présidence française (de l'UE en 2008) est attendue", a souligné la candidate à la candidature présidentielle se projetant au-delà du vote des militants socialistes, mi-novembre. "J'ai la responsabilité sans tarder de travailler avec l'équipe qui m'entoure à bien préparer cette échéance".

"IL VA FALLOIR"

Interrogée à plusieurs reprises sur sa position personnelle sur l'entrée éventuelle de la Turquie au sein de l'Union européenne, Ségolène Royal s'est réfugiée derrière le référendum désormais prévu par la Constitution française.

"Cette question sera débattue. La parole sera donnée au peuple français (...) Mon opinion est celle du peuple français", a-t-elle fait valoir.

Elle a également rejoint la position de Jacques Chirac sur la reconnaissance du génocide arménien par la Turquie comme préalable à l'adhésion d'Ankara.

Pendant plus d'une heure, elle a défendu "l'Europe par la preuve", avançant plusieurs propositions afin de "rebâtir cet ordre équilibré entre économie, social et environnement".

La dirigeante socialiste est notamment partisane d'une "fiscalité européenne très incitative à taux zéro ou presque zéro en faveur des énergies renouvelables" et veut supprimer la possibilité pour une entreprise de déroger à la semaine de 48 heures de travail - une position sur laquelle tous les Etats européens sont d'accord, sauf la Grande-Bretagne.

Au plan économique et budgétaire, elle réclame un "débat sur la réforme du Pacte de stabilité" et veut rendre à l'Eurogroupe "sa capacité de pilotage".

C'est à lui que doit incomber la définition "d'objectifs politiques qui sont le bien-être des populations" face aux "dogmes économiques" dictés par la Banque centrale européenne.

"Les gouvernements n'ont pas à être assujettis à des économistes théoriques qui ne sont responsables devant personne", a-t-elle martelé.

Soucieuse de présenter ce "premier rapport d'étape" après une mini-tournée européenne, de Rome à Madrid en passant par Bruxelles au mois de septembre, Ségolène Royal a ponctué son discours de "il va falloir", soulignant que le rendez-vous de mercredi n'avait pas vocation à "traiter tous les sujets" européens ou internationaux.

A une journaliste proche-orientale qui lui demandait comment "construire un Islam de France", elle a répondu qu'elle répondrait à la question "plus tard".




Sources : http://www.boursier.com/vals/all/segolene-royal-leve-un-coin-de-voile-sur-sa-vision-de-l-europe-feed-16530.htm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.segoleneroyal2007.new.fr
 
11 Octobre 2006 : Ségolène Royal sa vision de l'Europe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêté royal : Obtention de la carte de Vétéran
» Ségolène Royal : 400 000 euros de subvention aux syndicats
» le préservatif Selon Ségolène Royal
» 16 octobre: Journée d’action internationale !
» RFA : Royal Fleet Auxiliary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ Forum de soutien, l'Officieux | Ségolène Royal 2007 ¤ :: Actualité de Ségolène Royal : 2006 :: Revue de presse de Ségolène Royal-
Sauter vers: